Capture d’écran 2014-11-17 à 13

Une fois n'est pas coutume je prends la plume (mes doigts sur le clavier en fait, mais c'est beaucoup moins romantique) pour parler de ce que je ne connais pas. Enfin si, je connais. Un peu. Ca traine dans les toilettes, dans la salle de bain, au fond du sac de piscine, dans la voiture. Propre bien sur. Sous blister individuel. Sauf quand on les ramasse sur la plage après les houles d'hiver. Je parle des tampix, applicateurs et autres serviettes de ma chérie. Et des vôtres mesdames car au final vous allez utiliser 10 000 à 15 000 produits menstruels au cours de votre vie...
Pour se donner une idée c'est 1447 serviettes hygiéniques qui sont jetées chaque seconde dans le monde. Au delà du fait que c'est un déchet archi polluant sur toute la chaîne : pétrole, CO2, dioxyde de souffre, polyéthylène, polypropylène, polyacrylate, poly... les serviettes sont loin d'être le top à la pratique. Ca fuit, ça dépasse, ça coûte cher, ça pue, ...
Et là vous me dites « Ola ola ! de quoi je me mêle le petit monsieur ?! Pas d'ovaires pas d'avis ! » Mais j'ai mes sources*. Oui madame. Et elles sont unanimes mes sources. Le top du top c'est la CUP. Une seule et unique pour toutes vos règles mesdames. Ca ne sent rien, ça récupère beaucoup plus les flux, rien qui dépasse, on la sent pas, pas d'irritation... et surtout zéro déchet tout au long de sa (longue) vie d'utilisation. 

La CUP, l'essayer c'est l'adopter. Just cup it. Et c'est Béné qui vous le dit.

 

Textes: jérémie PICHON
Illustrations: Bénédicte MORET

*Pour preuve je publie en exclusivité les photos des notes d'une utilisatrice de CUP.

Liens zutiles:
http://www.mooncup.co.uk/languages/fr/page-daccueil.html
http://www.plim.fr/fr/

 

Capture d’écran 2014-11-17 à 13

 

Capture d’écran 2014-11-17 à 13

Capture d’écran 2014-11-17 à 13