Capture d’écran 2015-09-18 à 10

 

Huuu c'est la rentrée. Cache ta joie ! Celle ci c'est une rentrée rampage. Je rampe jusqu'au lavabo, je rampe jusqu'au café, je rampe jusqu'à la voiture. Tel un ours mou ou un invertébré unicellulaire. Aucune motiv pour aller balancer des mails ou se faire la réunion du pôle comm. Mes bras pèsent des kilos et mon cerveau est encore au bord de la plage à siroter un smoothie melon fraise. Je cherche la ressource au fond de moi et me dit qu'il va falloir tenir le coup sur le zéro déchet. Parce que niveau collègue c'est le chantier. Je vais rien lâcher ! Ptet' même en convertir un. Je sens que je redeviens mou en me faisant le strombinoscope de la machine à café:

Le négationniste : « Oua l'aut' écolo c'est bon avec ton mug ! Allez boit un café de la machine! » Lui il te range dans un tiroir connu et identifié : l'écolo. C'est plus simple pour lui. Du coup tu hérites de tout ce qui va avec : le pull en laine, l'anti tout, la bougie, fait chié ton tri, ... "Mais elle te passera ta lubie, t'inquiète!".

L'indifférent, il dit rien. Il est mou pas qu'à la rentrée. Ses déchets il les subit comme le reste. Alors ton problème de tuptup si tu savais ou ça lui passe.

La snob. «Je file à Courch ce week end. On a une soirée blanche !! ouaouh trop bien!! Hein tu disais ? Zéro quoi ? » non non rien cool ta soirée.

Le guik. Apres moi le déluge. Je profite basta. C'est fake ton changement climatique de toute façon, ya toujours eu des phases plus chaudes sur terre. Casque sur la tête, il mange son mac do devant le 48 362ème épisode de la série « The game of jbleurg » en streaming. Zéro déchet ? Oui mais de 14 à 16h.

La copine, à fond dans les analyses. D'elle, du cosmos, de tout. Plutôt écolo ya moyen de faire quelquechose mais Barjavel à côté il était carthésien. « Zéro déchet ? Génial !». Bon point tu es un ami et ça réchauffe le coeur. « Je ne mange que les fruits tombés au sol car je pense qu'ils ont une âme. » Ah. Bien bien. Compliqué. Mais jouable : « Est ce que tu ressens l'énergie positive de ton tuptup ? ». A appronfondir.

Le manager. Speed évidement. Jouable aussi mais il va falloir argumenter. « Sympa ton zéro waste, mais comment tu process? ». OK alors « Avec ta femme tu élabores une nouvelle strat. Ta trop de déchets dans le pipe ! donc ta next step c'est la mise en place d'un compost. Ca doit faire partie de tes best practice at home. Idem pour le tri. N'hésites pas à créer un workshop avec toute la famille asap pour un brief béton ! Par contre tous les stakeholders du quartier doivent être consultés : primeur, boulanger, fromager. Chope les en one to one, et tu verras, au bout du process c'est win-win pour toi, la famille et la planète. ». Ahhh ok merci... Là j'ai marqué des points.

Là va falloir être béton : le responsable QSEHQEISO14001. Il est perso pas soutenable mais il connait tout sur l'environnement. Et il a son avis. « Non mais c'est cool le zéro déchet tu vois, mais ton système il doit être intégré. Synergé. Tu ne prends pas assez en compte les risques et la notion d'effets induits par ta démarche. As tu pensé à l'éco bilan de la fabrication de ton composteur. Sans compter le CO2 pour sa livraison ! » Bon je repasserai, là il a pas super envie...

Fiouuu pas la patate moi. Je passe la tête dehors et je rêve, mon mug à la main. Je rêve de smoothies fraise melon. Bio.

 

Textes: jérémie PICHON
Illustrations: Bénédicte MORET