Capture d’écran 2014-12-11 à 14

 

Et bimmm ! C'est qui qué nominé pour le bilandumoiquidéchire ? Une petite poubelle de 15l qui a la dalle en un mois. Ya rien là...? Bon sont nominés pour la catégorie déchets : feutres des nains, pailles et jouets chinois des nains, des blisters plastiques (incroyable ! c'est pire que le moisi ca revient toujours), une énorme balle de poussière issu de l'aspirateur (trop de merde dedans pour le composter), des emballages apéro et chips de potes qui passent. A chaque fois c'est « t'inquiète je les ramène » mais trop déchirés en partant pour les ramener... 

Bon, on commence à récolter les fruits de deux mois d'actions anti-déchets. C'est frais. Un truc qui est rigolo c'est l'état des stocks. T´as toujours l'impression que c'est la Birmanie dans ton frigo. Peu de choses dans les placards aussi. Pas d'emballage donc beaucoup moins de stock ! Par contre plus de frais dans le bac + du tup tup + du bocal de vrac. Du coup ta cagette de légume tu la guettes et c'est noël tous les jeudi.

Bon c'est là que ça dérape. On a tout foutu en l'air. On a casi doublé la poubelle en une demi heure. Un sacrifice. On oublie vite c'est fou. On s'est douté un peu, mais pas à ce point là. Comme quand tu te fais rattraper en haut du col alors que tu pensais te choper le maillot jaune. On a mangé au macDo.


Maillot jaune et rouge pour le coup. C'est les nains. On a céder à la pression du samedi midi. C'est moche. Surtout le plateau à la fin. Dire qu'on pourrait facilement faire tout en recyclable en plus. Fini la nomination au moisquitue. Moi mon rêve ce serait de retrouver ce petit snack où j'allais étudiant quartier St Jean à Lyon. Juste en face de la cathédrale. Qui te proposait que des bacs de légumes et produits frais à mixer toi même au choix dans un vrai pain. Genre julienne de carotte à la crème et émincé de poulet mariné citron avec émincé de radis. Avec la sauce de mémé au chèvre et à la tomate. Je traversais tout Lyon en métro pour manger le midi. Je crois que la prochaine on emmène le pique nique maison ou au minimum on passe prendre du maison chez le boulanger (un artisan un vrai un pur un tatoué).

 

Textes: jérémie PICHON
Illustrations: Bénédicte MORET

Capture d’écran 2014-12-07 à 22