Capture d’écran 2017-04-04 à 10

 

 

Du sang froid dans les veines...

Votre lessive fait un bloc dur proche du ciment ? Vous ne savez (toujours) pas quoi faire des patates douces que votre maraÎcher vous a gentiment fourni ? Monsieur revient (encore) avec des sacs plastiques et du suremballé des courses ? Vous êtes sur le point de craquer et vous jeter sur un paquet de schamalow E3456 ? Allons, allons, gardez votre sang froid vous êtes juste en pleine progression... 
Comme toute évolution/progression, il y a des étapes, des paliers. Comme un grand escalier. Et surtout, le plus dur, des moments de regression. En pente la marche d'escalier. Un peu comme pour vos cours de ping-pong, ça fait juste deux scéances que vous loupez tout et n'arrivez pas à passer ce smash revers décroisé car votre tong gauche est comme bloquée dans sa rotation. Bien bien, non non, rien de méchant...

Mesurez d'abord le chemin parcouru. N'est-ce pas fantastique ? Si vous en êtes là, c'est que vous avez fait le plus dur ! La prise de conscience et le premier pas. Vous êtes conscient de votre production de déchets, conscient que ce système à crédit écologique n'est pas soutenable, conscient qu'il est temps de protéger votre santé et celle de vos enfants. Ce chemin là, vous l'avez fait et bravo, car il nécessite une remise en question profonde du système environnant. Et vu le niveau de conditionnement dans lequel on vit, chapeau ! Et surtout, surtout, vous avez fait le premier pas. Celui qui coûte. Surtout, quand vos proches ne le comprennent pas. Celui qui vous amène à changer vos habitudes. Et l'on sait combien c'est difficile dans notre train train quotidien. Rien de compliqué dans le zéro déchet, mais il faut changer ses habitudes. C'est ce pas là qui est énorme. Et vous l'avez fait ! 

Prenons maintenant un cas d'école. JosyBoulle57 (nous maquillons l'identité de Josy pour sa propre sécurité et surtout sa réputation au boulot, Facebook et dans le quartier) nous écrit : « J'ai craqué, je suis revenu à la lessive indus ». Ok Josy keep cool. Inspiration, expiration. N'existe-t-il pas une solution simple à cet égarement que nous souhaitons tous içi temporaire ? Première solution : échanger sur un groupe fcb pour trouver la solution à ce mystère de la chimie que Marie Curie, elle-même, aurait pu rencontrer ? Avez-vous consulté d'autres blog que celui de la famille ZD ? D'autres recettes ? Avez vous un groupe ZD proche de chez vous qui organise un atelier fabrication suivi d'un apéro ? Ah ! Vous retrouvez déjà le sourire. Oui Josy, nous ne sommes pas seul...pour boire un coup. Vous avez fait tout cela ? Très bien, on peut aussi se dire que fabriquer votre lessive n'est pas votre truc et juste s'orienter vers de la lessive écolabélisée en magasin bio et distribuée en vrac dans votre propre contenant. Avec ce cas typique du chemin ZD, nous pouvons donc voir qu'il existe une SOLUTION à tout, et qu'il suffit de la trouver en... se donnant le temps ! Et nous sommes bien placé pour en parler. Trois ans d'évolution et on cherche encore les croquettes en vrac, les médicaments en vrac et les bouteilles consignées... 

Deuxième cas d'école. Lamimolette22 (toute ressemblance avec...) nous écrit : « Belle maman vient pour une semaine et a ramené à la maison un caddie plein de produits suremballés de grande distribution type brioche au glucide et jambon au nitrite ». Humm elle a l'air de vous dire : "il faut bien que tes enfants mangent un peu et c'est pas tes steacks végé qui vont les nourrir." Grosse ambiance effectivement. Commencez par cessez de tirer sur votre alliance avec votre bouche, c'est juste un mauvais moment à passer. Positivons. Première chose : voyez comme tous ces produits vous dégoûtent ! Pain de mie blanc sous plastique, jambon et salami sous blister, brioches, gâteaux industriels au sucre, salade chlorée en sachet, jus d'orange acide... Voyez comme vous vous êtes sevré de ces produits que vous achetiez il n'y a pas si longtemps! Vous sentez déjà le parfum de votre quiche maison, de votre fameux fondant chocolat flotter dans la maison. Tant pis pour belle maman, zappez votre bilan ZD pour la semaine  et pensez à l'après. Elle vous a finalement confirmé que vous aviez fait le bon choix ! Haaaa rien de tel qu'une visite de belle maman pour se relancer dans sa démarche... Bon il va juste falloir trouver le bon moment pour rappeler vos valeurs dans cette maison. Zen restons zen. Bref.... petit point sur la progression: 

1. Soyons patient, ouvert, tolérant.. avec SOI MEME surtout ! 

2. On n'est pas parfait, on est en cours de perfection ok ?! En cours d'amélioration, de bonification comme le bon vin... ET ON NE LACHERA PAS LE MORCEAU ! Car oui c'est bien de faire son dentifrice home made mais cette action seule ne va pas suffire à sauver la planète. Va falloir aller au bout de la démarche pour vraiment limiter son impact individuel. Bonne nouvelle : quand on est parti dans le ZD on en revient pas...

Texte Jérémie PICHON-Illustration Bénédicte MORET